Get Adobe Flash player

Acigné - Danses BZH depuis 1979

Acigné - Danses BZH depuis 1979

 I - Acigné  en 1979, 2 500 habitants, chiffre équivalent à la population de 1826 : début des cours danses; Mars 1980 premier Fest-Noz, ...

      Depuis 1963 le Foyer paroissial Saint-Martin accueille les animations culturelles de la commune. L'équipe locale de théâtre "Les Arlequins" tient une place importante.De temps en temps des projections de films complètent les amusements. La grande sortie familiale se fait le dimanche après-midi autour du terrain de football, seul sport, et masculin. Au début des années 1970,les habitants fréquentent régulièrement les "Onglées". La rue Saint-Georges s'arrête soudainement pour laisser place à une campagne ouverte avec, plus loin que le confluence de la "Vilaine" à "Gould'Oeuvre", une fois passé le pont, la paisible "Chèvre" qui permet de s'y rafraichir, pique-niquer, goûter et parfois y laver son véhicule! On y pêche tranquillement au petit déversoir des goujons ou perches du Canada... Le début de la rabine prolonge les divertissements. Rares sont ceux qui s'aventurent jusqu'au virage où furent découvertes fin du XIXème siècle des urnes cinéraires gallo-romaines.Plus loin, le château demeure privé, accessible seulement aux occasions de retraites de communions, avec parfois la possibilité d'y découvrir un fameux pont "rouge".La "Motte féodale" route de Servon est alors attenante à une ferme et ignorée des habitants.

     Deux salles latérales du "Foyer" s'ouvrent aux jeunes (garçons!) avec du ping-pong, billard, baby-foot, jeux de société. Un téléviseur noir et blanc permet de regarder les aventures de Thierry la fronde, Rintintin et Zorro.Tout ce petit monde passe du bon temps avec un système de gestion du bar tenu par des volontaires. Les dépenses courantes sont prises en charge par des collectes de journaux et cartons et surtout les soirées sketches, groupes musicaux, danses présentées par les jeunes aux vacances de Pâques. La grande salle familiale est toujours au complet. En 1973, la municipalité gère le "Foyer". Il n'y avait pas d'animateur salarié, que de l'autogestion qui avait la chance de bien fonctionner. Cette même année, création du premier sport féminin d'Acigné avec du volley-ball se jouant en extérieur, faute de salle. L'association du cinéma "Le Foyer" ne sera créée qu'en 1984.

 

     Novembre 1978 : Alain GOUAILLIER et Jean-Michel TANFIN déposent des affiches dans les commerces du bourg. Il était écrit en grand :  "Du Nouveau!" au local bibliothèque et on y indiquait des projets d'activités culturelles avec le "Club L'Acignolais" dont une section de troc disques et prêt de cassettes audio. En parallèle, un hall d'affichages proposait des activités à Acigné, Rennes et la région, une exposition philathélique et même des démonstrations de techniques de karaté! La bibliothèque d'Acigné était alors située dans une vieille maison en haut de la rue de Calais. Elle était prêtée par un particulier. Un petit local disposant d'une cheminée fut aménagé durant l'été 1978 avec des fonds privés (peinture, électricité, ramonage, ...). L'idée était de s'en servir le samedi et dimanche pour attirer la population et lancer de nouvelles activités. Ce prêt musical était complémentaire au prêt de livres et assurait des allées et venues des adhérents. L'argent récolté servait aux nouveaux achats. Radio Armorique était omniprésente; les radios locales n'arriveront en pirates que peu après et 1981 pourra s'ouvrir à la "Radio Rennes" de Gaby AUBERT et bien d'autres...

 

     Le Club L'Acignolais, Disques, Loisirs et Culture, venait juste d'être admis en octobre 1978 au sein de l'Association Familiale et Rurale qui regroupait le groupe musical "La Lyre", de la gymnastique volontaire, une bibliothèque, un centre aéré "Ruche, Vacances, Loisirs", un groupe de danse et une bourse aux vêtements. Chaque activité avait 4 à 9 membres dont un président, vice-président, secrétaire et trésorier. Fin 1978 le Club L'Acignolais avait 21 adhérents. L'organisation d'un repas "Réveillon" galvanisa de nouvelles troupes et permit d'organiser une soirée dansante à la salle "polyvalente" fin février 1979.Ce fut le début d'une (future) association qui durera 20 ans (1978/1998) avec de nombreuses animations et activités.

 

     En mai 1979 il fut décidé de prolonger un voyage en Laponie avec de jeunes acignolais : le film qui avait été réalisé avec un cinéaste amateur de Rennes aura donné l'idée d'en faire un sur Acigné. Après plusieurs réunions de préparation, une collecte d'argent près de commerçants et artisans permettra de débuter des tournages en super 8 avec l'ektachrome et des lampes pour des intérieurs. Ce sera une longue aventure qui durera cinq années, montage compris. Le plus éprouvant sera cette virée en avion à ailes hautes pour filmer à l'air libre nos campagnes et notre bourg. "Visages d'Acigné" sera projeté en salle en 1982 puis réactualisé en supports divers pour se retrouver à la Cinémathèque de Bretagne à Brest. De nos jours un découpage aura été réalisé par "Acigné Autrefois" et des extraits placés sur www.lemoulinet.bzh 

 

     En juin 1979, un week-end rencontre fut organisé pour lancer deux activités :

-  DANSES BRETONNES : sous l'impulsion de Jean-Marie PUYAU furent réunis Thierry BESNARD, Bruno COUTARD (joueur de bombarde), Jean-Luc DUBOIS (récemment arrivé de Rennes où il donnait des cours), Hubert JUMEL (joueur de biniou) ...

- RANDONNEES PEDESTRES : Joseph PILLET, membre du Club Alpin de Rennes, décida avec Patrick GALLIER de préparer une première randonnée mi-octobre 1979. Rennes était alors la première ville de France à disposer d'une boutique de la randonnée boulevard Beaumont avec un Topo-guide du 35.

   La mayonnaise commençait à prendre avec alors 37 adhérents aux prêts de cassettes! En juillet 1979, une quinzaine de personnes étaient inscrites aux danses bretonnes.

 

   Assemblée générale du 29 septembre 1979 : Président Alain GOUAILLIER, Vice-Président Jean-Pierre COLASSE, Trésorier Dominique VEILLARD, Secrétaire Véronique DERENNE - responsables Film Alain GOUAILLIER, Celtique Jean-Luc DUBOIS et Jean-Marie PUYAU, Cassettes Jean-Michel TANFIN, Randonnées Joseph PILLET, Spectacles Eric AUFFRET

Fin octobre 1979, le Club L'Acignolais comptait 26 adhérents danses bretonnes et 24 prêts de cassettes.

   Danses bretonnes : soirée familiale vendredi 19 octobre 1979 avec une bonne vingtaine de personnes.Jean-Luc et Jeanne DUBOIS lancent des cours le vendredi soir en faisant appel à des musiciens.

   Randonnée du 14 octobre 1979 avec 21 participants vers Louvigné, Bourgon, Vernay, Chanclin, Moncorps/Moinerie.

   

     Février 1980 : le COLLECTIF CHANSON BRETAGNE du 35 à la MJC de Pacé et la Paillette de Rennes et à Acigné avec 150 personnes venues aux trois jours. Les Trois Couleurs, Jean-Yves Hirel, Allanic, Klaskerien Vara (IRL), Guy Monfaur, et un certain PHILIPPE MOUAZAN écrivain/chanteur qui reviendra habiter Acigné 40 ans plus tard!

 

    Samedi 8 mars 1980 : premier FEST-NOZ à Acigné dans l'actuelle salle "Glenmor"qui était une salle polyvalente sports/fêtes avec du parpaing décoratif.Enorme succès,350 personnes avec Nono, le couple Blanchard/Philouze, Job Lefevre et sa vielle et, bien sûr, nos sonneurs Bruno et Hubert.L'entrée valait 6 francs + 1 franc pour Diwan L'actuelle salle "Moulinet" permit d'y placer une buvette ainsi qu'un téléviseur pour les danseurs y voyant la scène filmée de "Glenmor".

    La dynamique était crée : avec des cours de chants gallo et la constitution d'une magnétothèque, des collectages près des Anciens pour le parler en lien avec l'Université de Villejean/Rennes, des stages organisés par la BOUEZE, jeune association lancée en 1979 : stage à Dol où les 13 acignolais ont découvert des danses avec l'existence d'un "Moulinet d'Acigné"; un autre stage à Saint-Brieuc puis une grande fête familiale en plein air le 15 juin à Saint-Vincent-sur-Oust, "L'Hermine d'Or". Des contacts furent pris avec Pierre GODARD accordéoniste local.

    LA BOUEZE, équipe de passionnés des traditions de danses, musiques et chants de Haute-Bretagne dispersés entre Saint-Brieuc et Fougères. Les deux animateurs Yves DEFRANCE de Pleudihen et Pierrick CORDONNIER de Gahard proposent des collectes de la tradition orale des anciens, la diffusion des recherches et des animations locales. Depuis 1979 on aura rapidement un disque sur les 11 "derniers" violoneux, une cassette sur les traditions orales du pays de Dol et une autre du Coglais, une exposition itinérante sur la musique traditionnelle en lien avec DASTUM, une magnétothèque violon, vielle, clarinette, accordéon, chant, une vidéothèque avec 35 danses sur Bazouges La Pérouse, Corseul et Plaintel, des carnavals bidoche pour enfants, des Assemblées de sonneurs (60 réunis dans le Coglais en juin 1981), des stages de danses, concours de musiciens et des Ramaougeries de pommé... De nos jours La Bouèze est à la Ferme des Gallets de Rennes www.laboueze.com  

    Une seconde randonnée pédestre fut organisée fin avril 1980 vers les Ecures avec une cinquantaine de personnes et un pique-nique dans une ferme.

   

    Des échanges culturels : un colloque s'était tenu en janvier 1979 à l'invitation de la municipalité de Rennes sur les échanges économiques Occitanie - Bretagne avec l'Association de Solidarité Occitanie-Bretagne (A.S.OB.). Y participaient des écononomistes, des chercheurs,avec côté breton des représentants du BREIS (PS), PSU, UDB et Radicaux de gauche et côté occitan la chambre régionale d'Agriculture du Languedoc-Roussillon, la FDSEA de l'Hérault et des responsables des comités d'action viticole. Quelques éléments développés par le secrétaire général ASOB Guy CARO : vivre, travailler, décider et créer au Pays dans le respect de leur identité, échanges directs producteurs/consommateurs, souci de la meilleure qualité des produits, plus particulièrement du vin "naturel" différent de ce qui est proposé à nos consommateurs bretons, développer des échanges de groupes avec des fêtes bretonnes et occitanes, du tourisme d'amitié et solidarité, Trois fêtes du vin "naturel" s'étaient tenues à Pontivy 1977 et 1978. Les 7 et 8 juillet 1979 Rennes organisa la 3ème Fête du vin naturel avec des stands, des jeux populaires, tire à la corde, lever de perche ou d'essieu, Baz-Youd (court-bâton),des récitals de Gilles Servat, Kerguiduff, Claude Marti, le clown agricole Kergrist et un FEST-NOZ/BAL OCCITAN . Un échange avait été établi en 1980 entre Locmariaquer et Laure Minervois (48 occitans); un autre eut lieu entre Le Sel-de-Bretagne et Conilhac de Corbières, occasion pour Alain GOUAILLIER et Jean-Marie PUYAU de prendre des contacts dans le café du Maire et découvrir le sculpteur Eugène AULNETTE, poète qui laissait des oeuvres devant sa porte "Si c'est pris c'est que ça plait!". Autre opportunité, l'ASOB avait son siège à Acigné. Notre groupe danses bretonnes d'Acigné eut la proposition d'une commune occitane disposant d'un groupe de danses traditionnelles à Roumagne (Lot et Garonne).Fin août 1981, ce groupe fut accueilli à l'occasion de notre Fête de la Saint-Louis. Parmi les grosses têtes, un groupe d'Antillais, un autre far-west et des Moyen-âgeux défilant à cheval, le Carnaval fut très coloré. L'année précédente le thème était la Bretagne avec de nombreux Cercles Celtiques. Tout comme à la Saint-Louis 1979, les liens Club L'Acignolais et Comité des Fêtes permirent des animations traditionnelles de qualité. Il est vrai que leur secrétaire en était aussi le Président de l'autre association.

 

     Pour la saison 1980/81, le bureau du Club L'Acignolais y recevra Thierry BESNARD, Hubert JUMEL et établira d'autre part de fructueuses animations avec le Foyer Inter Action de Noyal sur Vilaine. Noyal se distinguait pour ses feux de la Saint-Jean fin juin; plus tard Acigné en organisa également à la "Motte".Sur le bulletin municipal de décembre 1980 nous demandions d'écrire 140 mots avec sa prononciation dans le parler connu, au singulier et au pluriel, avec utilisation de l'alphabet phonétique si possible.Les enquêtes reçues furent transmises aux "Amis du Parler gallo" qui nous donnèrent des numéros de leur revue "Le Lian". 

         L'événement resté en mémoire fut ce BAL COSTUMé du 6 décembre 1980 avec élection du Roidec et ses dauphins (23 candidats). Un orchestre jazzy d'étudiants rennais "12 Douces Grandes Coquines" anima la soirée où un public très nombreux vint très déguisé après un défilé dans le cafés du bourg. L'affiche était très attractive "rock bestial, danses musettes endiablées, hyper new-wave de derrière les fagots, slows chplaff chlurp, disco boum boum!" Salon maquillage et photo souvenir polaroïd. Fort réussi sur CR presse. D'autres bals costumés suivirent avec des engins trafiqués motorisés et feux d'artifices. A regarder sur www.lemoulinet.bzh "Festivités en Acigné".

 

     Club des Retraités (devenu de l'Amitié") avec une "SOIRéE DANSES ANCIENNES, dite Not'Patrimoene" très appréciée au Café/Restaurant de la "Bretonnière" rue de Calais (devenu le Qu'Atre") le 14 février 1981.Bulletin de mars : "Le thème était la découverte de danses anciennes comme le Moulinet, l'Avant-Deux, la Pastourelle,...Tout le monde a bien dansé, s'est rudement amusé.Il faut dire que pour créer cette ambiance les accordéonistes ne se sont pas fait prier : M. GODARD d'Acigné, DELAUNAY de La Bouëxière, Francis du Club Nord St Martin de Rennes, Pierrick CORDONNIER de Gahard, Alain NOEL de Rennes et beaucoup d'autres. La cinquantaine de personnes n'a pas eu le temps de s'ennuyer. Et un sacré feu ronronnait dans la cheminée." La soirée fut collectée en film par M. PAUGAM.

 

    Une nouvelle randonnée permit de découvrir arbres et animaux fin avril 1981 avec un technicien de l'Office National des Forêts. Présence remarquée de membes de la bibliothèque. Mi-mai fest-noz avec des chanteurs kan ha diskan de Basse Bretagne et nos sonneurs, chanteurs et accordéonistes d'Acigné.En juin 1981, une trentaine d'acignolais et noyalais sont allés à ROUMAGNE dans le Lot et Garonne grâce aux contacts A.S.O.B.. Au pot offert par la municipalité on échangea nos pas de danses bretons et occitans avant de visiter le château de Duras. Le lendemain ce fut la fête champêtre du "Campestral" à Nérac avec des jeux traditionnels et des contous. On y aura dansé au son des violons, vielles, accordéon et leur cornemuse locale la "Cabrette".Ensuite fête de MONTETON...

 

     Assistant au Festival musical de CARENTOIR (56) où une douzaine d'acignolais découvrirent le blues de Bill Deraime l'été 1980, une équipe du "Club L'Acignolais" travailla au premier grand Festival musical de Rennes les 24, 25 et 26 juillet 1981. C'était organisé dans le parc des Gayeulles par les folkeux d'ADN et de futurs éléments moteurs du rock rennais "TERRAPIN" (salle de la Cité) qui deviendront les "TRANSMUSICALES". Tant de talents invités, dont James Brown, et une double billetterie, on eut raison de ce Festival. Ce fut un dur apprentissage qui donna cependant une forte impulsion en Bretagne.

 

     En octobre 1981 arrivée d'Antoinette BARON, gallésante, comme Vice-présidente. Elle amena son entrain, ses danses anciennes dont l'"Aéroplane d'Acigné" déjà découvert et filmé à la Saint-Louis 1977, sa participation au théâtre et ses nombreux souvenirs d'antan.Le deuxième ROIDEC fut encore plus réussi avec 320 personnes, la fanfare Uranus Bruyant, un WC ambulant et un char romain dans le bourg, puis dans la salle où les confettis furent distribués avant le grand feu d'artifices (de jardin) et l'élection.

 

      Un FEST-NOZ en Mars 1982, salle polyvalente (Glenmor), avec des Chanteurs d'Acigné et de Brasparts, nos bouézous Denis PéPIN et Christophe Lemartret et le couple de sonneurs local Bruno Coutard/Hubert Jumel.

 

      En février 1983, le groupe "Club L'Acignolais" avait pris du nombre et augmenté ses activités.Nous disposons d'une grande salle au dernier étage de la maison servant de nos jours à l'AMHV, l'école de musique. Cette saison permettra l'organisation d'un Bal FOLK, la création d'un groupe d'artistes peintres dont Charles MONTIGNE, un collectage photographique sur Acigné (principalement fin XIXè et début XXè), du café-théâtre, un rallye pédestre, des stages danses bretonnes, au printemps un GRAND FESTIVAL Rock, Jazz, Blues au "Foyer" avec 400 personnes. Les recettes auront servies à l'achat d'une moto de 80 cm3 pour le groupe "24 H de Ploubalay". Une deuxième moto fut sponsorisée. Soit deux équipages de 4 motards.

     Un fait marquant au printemps 1984 : le deuxième Festival Jazz Rock, Reggae, Blues avec la venue de l'harmoniciste Jean-Jacques MILTEAU! On aura aussi joué en faveur du GALLO avec un groupe punk de Rennes baptisé "Les Grands Begaws" qui aura appris quelques mots de cette langue de Haute-Bretagne pour la valoriser près des jeunes générations... Cette provocation fut notre Grand réveil et, on le sait, quelques groupes se sont ensuite constitués pour faire du Gallo-Rock. Gallo ne signifiait plus ringards ou Ploucs !

 

     Autre activitée importante avec le groupe de danses de SALON animé par Isabelle RIAUX. Pour l'échange avec la ville allemande jumelée de Wachtendonk, des costumes furent imaginés et portés par notre équipe de musiciens et danseurs. Le bas des robes avait un ruban reprenant les motifs ciselés de bracelets de bronze découverts en 1972 près de la "Motte". On les présenta ensuite à la population aux "Fêtes de la Bretagne" organisées vers le 19 juin pour la Gouel Erwan/Saint-Yves, en lien avec la Région Bretagne et la "Mutinerie". Un autre déplacement fut très important dans le Béarn à la Fête des bergers d'Aramits à la fin de septembre. Sur scène et au défilé, nos intervenants furent très appréciés parmi tous ces groupes de chanteurs de montagnes.

 

       Les temps changent et la liberté d'action permet de dynamiser les associations : le "Club Acignolais" s'arrêta. Quelques activités continuèrent en se déclarant association 1901 : "Le Moulinet" en 1988 pour les chants, danses et musiques, "La Musaraigne" www.lamusaraigne.net  pour les randonnées pédestres, "Ainsi danse Acigné" pour les danses de salon. En 1990, le Comité des Fêtes s'arrêta et avec lui la "Fête de la Saint-Louis". Mais l'Office Culturel permit pendant une vingtaine d'années une "Fête d'Automne" sur trois jours à la mi-octobre. Le "Moulinet" y fut très présent avec une randonnée chantée et un fest-deiz. Le "pommé" fut géré par "Gallo-Tonic" de Liffré et le Club de l'Amitié. voir www.lemoulinet.bzh "Film Fête d'Automne".

 

     Une Grande Fête marqua les 10 ans du début "Club L'Acignolais" vers le "Moulinet" : 1978 - Samedi 26 mars 1988. 15H Randonnée pédestre; Exposition de peintures et sculptures à la mairie, Apéritif d'honneur à 19H salle polyvalente avec un Buffet dansant : sonneurs, chanteurs et bouézous d'Acigné et danses de société. Org. Antoinette Baron, Jean-Luc Dubois, Alain Gouaillier, Hubert Jumel, Joseph Pillet et Isabelle Riaux

 

      CRéATION de l'Association "LE MOULINET d'Acigné" : Le 1er décembre 1998, "Promotion de la culture bretonne à travers la pratique de la danse, de la musique, du chant, ..." Président Yves ROUVIèRE, natif du Calvados, animateur danses, Vice-Présidente Anne ROUTEAU, native du Morbihan, animatrice danses, bretonnante, Secrétaire Maryvonne PORTIER, native des Côtes d'Armor, Trésorière Françoise MéNORET, native du Pays de Redon (35).Dix ans plus tard, le 3 juin 2008, Président Alain GOUAILLIER, Vice-Présidente Martine BOUTARD, Secrétaire Marylène FONTENEAU et trésorière Thérèse LAMONTAGNE.AG Mai 2022 Co-Présidents Thierry BESNARD et Alain GOUAILLIER, Vice-Président Aloïs ROBINARD, Secrétaire Marylène FONTENEAU et trésorière Monique MOSSET.

 

     La tradition a besoin d'être collectée pour survivre au temps présent et à venir : en 1999, l'ouvrage d'Alain RACINEUX "Histoire d'Acigné et de ses environs" sera marquant. Il complétait les écrits de René VEILLARD, lesquels furent placés à l'initiative du Club L'Acignolais sur le bulletin municipal au début des années 1980. Et il lança une association "Acigné Autrefois" www.acigne-autrefois.fr . Avec le dessinateur de Patrimoine Charles MONTIGNé et le collecteur Alain GOUAILLIER un second ouvrage "Acigné au Fil du temps" sortit en 2004; et une légende locale basée sur une "Parebatte au Pagus d'Acigné" de 1921 nous emmena voyager au temps des gallo-romains et des Celtes.Disponibles à la Médiathèque

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

  II -  Acigné et la Bretagne en 2023

      En 2023, la cité d'Acigné s'approche des 7 000 habitants. Elle est située à une dizaine de kilomètres de la Ville de Rennes qui accueille près de 70 000 étudiants sur trois campus et une cinquantaine d'écoles d'enseignement supérieur, soit 20% de la population rennaise. Cette jeunesse amène un réel dynamisme dans la capitale régionale avec l'arrivée d'apports culturels venus de Basse-Bretagne, d'autres régions de France et du monde entier. Ce brassage est bénéfique dans la diversité des expressions artistiques.              Pour les Cultures de Bretagne avec ses composantes Basse et Haute Bretagne, langues bretonne et gallèse, "Skeudenn Bro Roazhon" fédère une cinquantaine d'associations culturelles bretonnes du "Pays de Rennes" et organise en novembre un grand FEST-NOZ au Parc expo avec 8 000 danseurs :"YAOUANK" (jeune en breton). www.wiker.fr/skeudenn 

     La Région "Bretagne" soutient activement la Culture et les Langues de Bretagne, a émis le voeu d'autonomie en avril 2022 et se verrait bien constituer une Assemblée de Bretagne. A l'initiative du groupe "Breizh a-gleiz" (Aziliz Gouez), des conseillers régionaux proposent l'autonomie à la commission décentralisation au Sénat. Paul Molac annonce un passage également à l'Assemblée nationale. La Bretagne bénéficie d'un espace à fort sentiment identitaire reconstitué à la fin des années 1960 et surtout au début des années 1970 par les actions culturelles militantes d'Alan Stivell, Gilles Servat, Tri Yann, Glenmor, et bien d'autres..., qui se sont associées aux actions sociales et environnementales...En 40 ans, cette Région aura su créer de grands Festivals (Inter-Celtique Lorient, Vieilles Charrues à Carhaix, Chants de Marins à Paimpol, Transmusicales à Rennes, ...). 

        La Réunification de la Bretagne historique reste toutefois un sujet d'actualité majeur. La Région Bretagne y est favorable et les sondages d'opinions et pétitions en Loire-Atlantique confirment la revendication de Breizh 5/5. Les pages écrites par nos historiens et géographes ne peuvent s'arrêter à 1941 et les 1 000 ans précédents. Le seul drapeau au monde blanc et noir marquant ce territoire patrimonial est "agité" par nos générations contemporaines de Brest à Clisson, ainsi que par la diaspora d'origine bretonne en France, en Europe et dans le monde. Nantes et Rennes se parlent toujours et les nombreux éléments culturels identifient clairement un passé commun. Nantes abrite le château des ducs de Bretagne; l'actuel conseil municipal, un Adjoint aux "Enjeux bretons".                www.bretagne.bzh   www.bretagnereunie.bzh www.lepeuplebreton.bzh 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

3 - Archives le Référendum sur l'Indépendance d'Acigné/Trouziniec,

à découvrir avec "A consulter en ligne", et www.leschampslibres.fr "Les collections du Musée", "Collections en partage" : écrire Acigné pour découvrir tout en bas de page la fameuse "Déclaration d'Indépendance d'Acigné" (Roidec An I), mais aussi des bracelets de bronze (1 000 av JC), des urnes cinéraires des "Onglées" et quelques dessins et photos anciennes d'Acigné.

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------